Dans mon programme au Japon, j'avais choisi de prendre également un petit séjour à Kyoto, l'ancienne capitale du Japon avant Tokyo, qui est donc par conséquent bourrée de temples et de traces de l'histoire qui me passionne.

De bon matin, je suis donc allée prendre le Shinkansen, ce train japonnais assez extraordinaire.
Pourquoi extraordinaire ? Parce que :
- Il a un nez de canard, et ça c'est très amusant
- Il a un intérieur aux dimensions extrêmement spacieuses
- Il est propre. Mais d'une propreté qui te fait pleurer à l'idée de remonter dans un tgv.
- Les sièges sont modulables : on peut les faire se tourner pour faire face aux voisins de derrière, ce qui permet de créer des ilots avec les copains !
- Il est d'une ponctualité époustoufflante, et surtout, il ne reste que quelques minutes (5 au grand maximum) à quai, et tout les passagers sont montés, bagages rangés et personnes assises lorsque le train démarre. C'est une démonstration assez époustoufflante de la profonde différence organisationnelle entre le Japon et la France. Et au cas où vous en douteriez, ceci n'est pas un compliment pour les Français.

P1020858

P1020861
Notre groupe est accueilli à l'arrivée par le fameux Tadashi (qui possède même son fan club, et maintenant je sais pourquoi!), ainsi que son apprenti (en second plan derrière Tadashi)

P1020868
Arrivée au K's House où nous seront logés pendant le séjour : ce sont des chambres de groupe.

Une fois installés, nous partons pour une marche d'une demi-heure en direction du centre ville de Kyoto, pour faire connaissance avec le point de repère pour les animations de la soirée (cérémonie du thé et présentation culturelle des différentes formes d'art traditionnel du Japon)

P1020871

P1020874

P1020892
Le sanctuaire Yasaka, au centre ville de Kyoto : notre point de repère.

P1020923

P1020924

P1020925

Epuisée par la première semaine relativement intense, ainsi que parle voyage, j'ai décidé de m'économiser et de rentrer au K's House me reposer jusqu'à l'heure du rendez-vous, j'en profite pour flaner dans les ruelles sur le chemin du retour (j'ai marché 1h pour 30 minutes de pause, au final, je crois que ce n'était pas un choix stratégiquement très malin)

Enfin, vers 18h, vient l'heure de la cérémonie du thé. Ce fut un moment tout simplement magique, qui m'a émerveillée et m'a renforcée dans mon amour de la tradition japonaise dans sa globalité, dans sa recherche de l'harmonie de tous les aspects de la vie (culinaire, vestimentaires, artistiques, agricoles, artisanaux, décoratifs, etc.) Une heure hors du temps.

P1020927

P1020932
La maîtresse de cérémonie en action. Elle a précédé et parsemé sa démonstration d'expications contextuelles et historiques passionantes.

P1020940
Nous avons pu goûter son oeuvre.

P1020948
Le thé était accompagné de quelques friandises simples à base d'agar agar : je me suis promis de retenter ça à la maison ! Ca avait une texture de pâte de fruit, mais en nettement moins sucré.

P1020949
Puis ce fut à notre tour de réaliser notre thé en tentant de reproduire ses enseignements

P1020952
Tadashi-san a eu droit au thé que lui avait préparé notre hôte

Après cette belle parenthèse, nous avons rejoint le reste du groupe pour la soirée d'initiation aux différents arts japonais, que ce soit les danses, l'ikebana (arrangement floral), les instruments de musique, la cérémonie du thé ou encore les marionnettes, nous avons eu la chance d'appercevoir un très large panel.

P1020956
Sur le parvis du sanctuaire, trois jeunes femmes en Yukata acceptent de poser pour que je prenne la photo. Nombreuses sont les femmes à Kyoto à se promener ainsi, c'est très élégant et beau à voir !

P1020960
Une cour sur le chemin du théatre

P1020963

P1020967

P1020969
Tadashi-san nous a expliqué que chaque quartier avait son symbole : ici, les dangos (brochettes de boulettes de riz, dont je vous ai déjà parlé dans un billet précédent)

IMG_9891
Devinez qui s'est portée volontaire pour la démonstration de cérémonie du thé ? ^_^

P1020989

P1020993

P1020999
Danse traditionnelle inspirée de la culture chinoise, autrefois réservée aux nobles car son nom signifie littéralement "danse élégante".

P1030016
Théatre comique traditionnel

P1030029
Danse des maiko (les apprenties Geisha)

P1030031
Spectacle de marionette traditionnelle : trois hommes manient la même marionette, ce qui demande beaucoup de synchronisation et d'habileté. Au final, ils le font tellement bien qu'on en arrive à les oublier. Sisi, je vous assure !

P1030034
Retour du théatre vers notre logement pour un repos bien mérité, en traversant les rues illuminées de Gion, le quartier traditionnel au centre de Kyoto.

C'est sur ces belles images que s'achève ce billet.

A bientôt !